75 rue João Adolfo, app. 114, centre-ville

Ce texte était traduit du portugais par Marly Peres

Traversées rassemble divers récits autour d’une thématique commune : habiter et repenser notre espace quotidien à l’épreuve du confinement. Pensée à la fois comme un espace de publication et de réflexion, elle accueille les 13 textes lauréats d’un appel à contribution lancé en France et au Brésil ainsi que 9 propositions prospectives produites par des étudiant·e·s en architecture et urbanisme. Nés de la volonté de croiser les regards et de multiplier les points de vue de part et d’autre de l’Atlantique, deux entretiens menés avec trois architectes viennent augmenter les réflexions engagées. Un travail sonore, présenté sous forme de capsules, donne à entendre des voix qui traversent les récits et ouvrent de nouveaux territoires de fiction.

J’ai perdu ma montre, non que cela soit important, peu importe, c’est vrai, presque pas. Le jour se lève et le soleil entre timidement par la fenêtre, en travers de la chambre, suffisamment pour que le vieux rideau ne soit pas capable de contenir sa lumière. Il faut que je m’achète un masque de sommeil. Plus tard, vers l’heure du déjeuner, le lit se transforme en une piscine de soleil, impossible de se coucher. En fin d’après-midi, les rayons du soleil font un angle parfait pour sécher les vêtements du petit étendoir qui est contre le mur, devant la fenêtre, derrière le lit. La nuit, tout est obscur et puis tout recommence de nouveau.